Un week-end lyonnais dans les nuages

C’est décidé, c’est un article sur notre court (mais intense) séjour à Lyon qui inaugurera ce blog !

Un anniversaire à fêter, un week-end de trois jours, l’envie de s’évader un petit peu du quotidien et nous voilà partis pour Lyon. Après un court trajet en covoiturage (Blablacar mon amour), nous sommes arrivés dans l’hôtel que Monsieur avait réservé par surprise… Le Radisson Blu Hotel !

DSC_6524

Situé dans les dix derniers étages de l’emblématique tour crayon, l’hôtel a réouvert en 2016 après presque trois ans de travaux. Quatre étoiles et une chambre au 35ème étage, de quoi faire rêver… Et effectivement, on a rêvé ! L’architecture de la réception est à couper le souffle, tout est pensé, soigné et original. Les couloirs qui mènent aux chambres nous surplombent et nous invitent à lever les yeux au plafond, ou plutôt à la verrière qui sert de plafond. Bref, vraiment très réussi.

Après les formalités d’entrée, nous montons dans notre chambre, impatients de découvrir la vue panoramique sur Lyon. Et là… deuxième belle surprise ! La chambre est joliment meublée et décorée bien qu’un petit peu petite (mais fonctionnelle).

Et cette vue… CETTE VUE ! On avait l’impression d’être entre ciel et terre, d’avoir la ville à nos pieds. Et que dire du temps que nous avons eu ce week-end… Un bonheur !DSC_6377

Nous n’avons pas dîné au Celest, le restaurant de l’hôtel, car nous souhaitions un bouchon lyonnais typique mais nous avons pu profiter encore un peu de la vue au petit déjeuner. Et parlons-en de ce petit-déjeuner… Une tuerie ! Des pains au chocolat et des croissants tout droit sortis du four, des gaufres, des muffins, du bon pain, des œufs pochés, de la charcuterie, de la quiche, des flocons d’avoine, des fruits, des jus de fruits… Le tout en abondance, en libre service et d’une qualité dingue. On est repartis en roulant, mais heureux !

Le samedi midi, nous avons flâné dans les Halles Paul Bocuse, entre les bouchers, les boulangers, les pâtissiers, les fromagers, au milieu des produits frais et de terroir, au milieu des savoir-faire et on a vraiment adoré l’ambiance. On s’est arrêté à la Maison Tacca, un peu par hasard, attirés par les spécialités italiennes et de fromage et c’était DE-LI-CIEUX (et pas trop cher, 45 euros pour deux menus et deux verres de vin). On y reviendra à coup sûr ! Toujours aux halles, j’ai aussi mangé une très bonne tartelette au chocolat de chez le pâtissier Sève.

DSC_62862DSC_6300

Pour le soir, nous avons opté pour le Bouchon des Cordeliers, rue Claudia dans le 2ème arrondissement. Un menu à 26€50 pour une entrée, un plat et un dessert. Tout est frais, fait maison, typiquement lyonnais et vraiment très bon ! Gros coup de cœur pour la tarte à la praline, une première pour moi… j’ai adoré !

Sinon, on n’a pas fait que manger évidemment, on a aussi beauuuucoup marché ! Appareil photo à la main, de la Part-Dieu à la Basilique Notre-Dame de Fourvière en passant par le parc de la Tête d’Or, Bellecour, le vieux Lyon ou la Croix-Rousse, on en a pris plein les yeux. On a surtout été très étonnés de la diversité des quartiers. D’une rue à une autre, le décor change complètement. Je dois avouer que monter à la basilique à pieds nous a un peu fait mal mais une fois en haut… Waouh ! On a aussi eu la chance de tomber le jour de « Sur les pavés de la sérigraphie » dans le vieux Lyon, un petit festival entièrement dédié à la sérigraphie. C’était assez fou, tous ces talents venus de toute la France réunis ! J’ai dû me bagarrer avec moi-même pour ne pas repartir avec un objet de chaque stand. Ravie d’avoir ainsi pu découvrir Emilie Ettori (<3<3) ou Sébastien Brunel.

Quelques déceptions tout de même, on a pris une Piña Colada franchement bof au Cintra. On a découvert la bijouterie Espace Bijoux dans le très mignon passage de l’Argue où les créations sont superbes mais l’accueil plutôt froid. Et au sein même du Radisson, on a été surpris de voir des plateaux repas vides et sales déposés aux portes des chambres par les clients le soir à 22h être toujours au même endroit le lendemain à midi… On a aussi été calmés par les prix exorbitants du mini bar dans la chambre (c’est sûrement courant dans les hôtels de luxe mais quand même, 5€ la bouteille d’eau ou 6€ LA barre de céréales…bon…restons courtois). Petit regret aussi de n’avoir pas eu le temps d’aller voir le fameux mur des Canuts mais ça nous donne une bonne raison de revenir !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s